Bouche qui Brûle: Le Syndrome

Syndrome de la bouche qui brûle

Le Burning Mouth ou syndrome de la bouche qui brûle, quelquefois appelé syndrome de la bouche brûlante, est une affectation peu connue. Il se manifeste par des douleurs au niveau de la bouche, comme des sensations de brûlures. Dans la majorité des cas, il n’y a aucuns signes cliniques ou biologiques. C’est comme si les récepteurs de la bouche envoyaient des signaux au cerveau quand ils ne devraient pas, un peu comme une radio mal réglée.

Le syndrome, peut affecter tout le monde, que vous soyez porteur ou non de prothèse dentaire.  Cependant, selon les études menées sur ce sujet, les personnes de moins de 30 ans sont plutôt rares. Le syndrome de la bouche qui brûle semble affecté davantage les femmes que les hommes et majoritairement âgées entre 50 et 60 ans.

Localisation

Habituellement, la langue est plus particulièrement touchée.  Localisé dans les deux tiers (2/3) antérieur, sur le bout et les côtés de la langue.

On peut également déceler le syndrome de la bouche qui brûle dans la région antérieure.  Le palais et des gencives de la mandibule (gencives du maxillaire inférieure) peuvent être affectés. On peut également retrouver ce syndrome sur la muqueuse de la lèvre.

Diagnostics de la bouche qui brûle

Le diagnostic du syndrome de la bouche qui brûle est complexe car il est basé uniquement sur les symptômes. Votre médecin ou un spécialiste en médecine buccale sont les mieux placés pour procéder au dépistage du Burning Mouth. Par contre, plusieurs dentistes spécialistes comme les prosthodontistes sont également bien informés sur le sujet.

En plus d’être difficilement repérable, les différents signes du syndrome sont apparemment rarement simultanés chez le même patient.

Douleur :

  • Elle est décrite comme une sensation de brûlure.  La langue qui chauffe, un engourdissement, un picotement au niveau de la bouche.

Siège:

  • Peut toucher une ou plusieurs zones. La langue est plus particulièrement touchée, surtout le bout et les côtés de la langue.

Intensité :

  • Selon les études sur le syndrome de la bouche qui brûle, le niveau moyen de douleur se situerait aux alentours de 5 à 8 sur 10

Durée:

  • La durée moyenne de l’évolution du syndrome serait d’environ trois (3) à quatre (4) années. Toutefois, elle pourrait se prolonger jusqu’à une douzaine d’années.

Irradiation:

  • La sensation de brûlure semblerais toujours être bilatérale et symétrique (même proportion des deux côtés).

Le denturologiste
et le syndrome de la bouche qui brûle

Pour les denturologistes, il est important de savoir que le syndrome de la bouche qui brûle existe. Il pourrait facilement être confondu avec une allergie au matériau acrylique ou aux métaux.  Il est plus facile de repérer  et de contrer une allergie aux matériaux de prothèses dentaires, car il existe des solutions alternatives comme le nylon ou des acryliques dites hypo-allergènes.

Source: Enquête sur le Burning Mouth Syndrome auprès des chirurgiens dentistes, Université de Nantes, Unité de formation et de recherche d’odontologie, Tony Prud’homme

Tags: , ,
CategorySanté

Articles Similaires

10 commentaires

  1. Suzanne Raymond

    J’ai rencontré un dr . en médecine buccale à Québec . Le dr. Steve Tremblay . Il m’a dit que c’était une majorité de femmes qui souffraient de ce syndrôme et qu’il serait relié aux débalancements hormonales de la ménopause. Il m’a dit qu’il recevait plusieurs consultations par semaine à ce sujet . Malheureusement , il n’y a pas de traitements miracles pour cette maladie et que celle-ci finissait par disparaître d’elle-même avec le temps qui peut s’échelonner sur une dizaine d’années . Pour réduire les symptômes de peut-être 50 % , il prescrit du Rivotril . C’est le seul médicament qui à un certain effet et celui-ci fonctionne dans à peu près 70% des cas . C’est assez dramatique comme réponse car c’est un mal qui pourrie littéralement la vie des gens qui en souffrent .

    1. Maryse

      Avez vous moins de douleur maintenant?

  2. Joselyn Morton

    J’ai syndrome de brulante depuis 9 ans. La seule raison peut-etre pour 2 deux ans avant ca, j’ai pris Fosamax pour les os. Maintenant j’ai 73 ans. C’est horrible, je suis souvent fatigue. Si ce n’est pas a cause de Fosamax peut-etre c’est le Herpes simplex Virus HSV-1.
    A demain j’ai RDV avec mon medicine et j’espere pour elle m’organise un RDV pour un test de salive pour ca.

  3. Sylvie

    Moi c est l enfer depuis 4 ans

  4. Syllus

    Pour moi, âgée de 74 ans, les muqueuses de la bouche (langue, gencives et intérieur des joues) et des narines ont commencé à me brûler trois jours après une chimio au Gemzar et au Cisplatine (contre cancer de la vessie).
    Le médecin-oncologue me dit de faire des bains de bouche avec du bicarbonate de soude. Ca aide un tout petit peu. Je n'ose même pas me brosser les dents tellement cela m'écorche.
    Il n'y a que le lait de coco qui adoucit un moment.

    1. dentu2017

      Merci pour vos commentaires. Ils aideront sûrement d'autres personnes qui souffrent de ce syndrome.

  5. Nathalie

    Moi j’ai la bouche qui brûle constamment avez vous un truc pour soulager le symptôme svp

  6. CATHERINE SANCHIZ

    Moi ça fait trois ans que j ai l intérieur de la bouche (au niveau de la levre du bas) qui me brule à onguent de journée et plus encore après les repas. J ai vu différents médecins qui m assurent que je n'ai rien et la dernière dermatologue que j ai vue m a dit qu il fallait que je vois un psychiatre…..sympa ! En attendant j à I toujours mal
    Seuls les glaçons me soulagent !

Laissez un Commentaire